Guy Arendt et Francine Closener ont présenté le concept de la revalorisation des ardoisières de Haut-Martelange

Le secrétaire d’État à la Culture, Guy Arendt, et la secrétaire d’État à l’Économie, Francine Closener, ont présenté le 16 juillet 2018 le concept de la revalorisation des ardoisières de Haut-Martelange. Exploité de la fin du 18e siècle jusqu’aux années 1980, le site des ardoisières a été acquis par l’État en 2003 et est inscrit à l’inventaire supplémentaire en matière de patrimoine historique.

Guy Arendt, secrétaire d’État à la Culture et Francine Closener, secrétaire d’État à l’Économie lors de la visite du site des ardoisières
©MCULT


Sous la tutelle du ministère de la Culture, via son Service des sites et monuments nationaux, le site des ardoisières a déjà fait l’objet de multiples interventions dans l’intérêt de la sauvegarde du patrimoine existant. Afin de valoriser le site à des fins didactiques, culturelles et touristiques, il a été décidé de rendre accessible ce patrimoine d’exception en aménageant et en exploitant les chambres souterraines des anciennes ardoisières de Haut-Martelange, afin de doter la région d’un haut lieu de tourisme culturel.

Lors de la présentation, Guy Arendt a souligné l’importance des travaux planifiés: "Nous sommes en face d’un site exceptionnel qui fait partie intégrante de notre héritage culturel collectif. À côté de l’industrie de la sidérurgie, l’extraction et le traitement de l’ardoise représentait la deuxième plus grande industrie du pays et jouait un rôle économique considérable pour le pays jusqu’au début de la Deuxième Guerre mondiale. Il importe dès lors de mettre en valeur ce site à des fins didactiques, culturelles et touristiques".

La secrétaire d’État à l’Économie, Francine Closener, a salué le projet de revalorisation en termes de tourisme: "Nous allons créer une nouvelle attraction touristique autour du patrimoine industriel et artisanal du pays, accessible indépendamment de la météo. Ce projet est ainsi en ligne avec notre stratégie 'TOURISME 2022' qui consiste notamment à mettre en valeur nos atouts et l'identité du Grand-Duché pour attirer des visiteurs à la recherche d'une expérience touristique authentique et de qualité."

Le scénario de circuit de visite du souterrain prévoit une longueur de quelque 350 mètres et permet de descendre jusqu’à une profondeur de plus de 40 mètres sous le terrain naturel en utilisant différents escaliers et galeries existants. L’investissement à hauteur de 7,1 millions d’euros prévoit entre autres l’opération de pompage des eaux (jusqu’à une profondeur de 42 mètres) avec installation de système de pompage à eau et la mise en conformité et sécurisation des chambres d’extractions du site en vue de leur ouverture au public. Le projet sera mis en place en étroite collaboration avec l’association "Frënn vun der Lee", actuellement en charge de l’exploitation du site, ainsi que la commune de Rambrouch.

Communiqué par le ministère de la Culture / ministère de l’Économie 

Dernière mise à jour